Présentation du secteur ovin Wallon

L’élevage ovin n’est pas une spéculation agricole traditionnelle en Wallonie. Il est de ce fait peu développé et souvent mal connu. Il est principalement axé sur la production d’agneaux de boucherie, les brebis élevées pour une production de lait à valoriser en produits fromagers étant minoritaires.La production indigène wallonne n’assure que de l’ordre de 15 à 20 % de la consommation de viande ovine de la région. Celle-ci doit importer annuellement environ 7.000 tonnes équivalent carcasse pour satisfaire sa consommation, soit quelques 400.000 agneaux.L’élevage ovin wallon est très saisonnier. Il est essentiellement axé sur la production d’agneaux d’herbage sacrifiés entre septembre et novembre et, dans une moindre mesure, sur la production d’agneaux de bergerie sacrifiés entre Pâques et la Pentecôte.
Le cheptel est principalement constitué d’animaux des races Texel et Suffolk et d’animaux issus de croisements. Les races Bleu du Maine, Hampshire, Ile de France et Mouton Vendéen sont également très présentes.

DECLARATIONS SANITEL 2004 – WALLONIE
Effectif détenu
Eleveurs
Animaux (femelles de + de 6 mois)
Total 5571 – 100 % 58126 – 100 %
1 à 4 2562 – 46 % 7128 – 12.3 %
5 à 9 1485 – 26.7 % 8793 – 15.1 %
10 à 19 860 – 15.4 % 10035 – 17.3 %
20 à 49 490 – 8.8 % 12518 – 21.5 %
50 à 99 111 – 2 % 7106 – 12.2 %
100 à 199 37 – 0.7 % 3726 – 6.4 %
200 et plus 26 – 0.5 % 8820 – 15.2 %


 

Laisser un commentaire